L’Aigle botté, une espèce menacée

L’aigle botté est compté parmi les nombreux rapaces diurnes qui sillonnent le ciel d’Europe, cet  aigle est l’ un des plus beaux par son élégance en vol, et des plus impressionnants par son habileté de prédateur. Son nom commun d’aigle botté lui vient de ses pattes, qui sont recouvertes de plumes courtes et épaisses jusqu’aux serres. Cependant, cette espèce voit peser sur elle de nombreuses menaces.

Qui est-il ?

aigle-botte-aigle-rapaces-espece-5L’aigle botté n’est pas un très grand rapace, c’est même le plus petit des aigles : sa taille et son poids dépassent rarement ceux de la buse variable, soit une envergure maximale d’un mètre quarante pour un poids de moins d’un kilogramme et demi pour une grosse femelle.

Comme chez beaucoup d’oiseaux de proie, l’aigle botté connaît un fort dimorphisme sexuel, c’est-à-dire que la taille des mâles est inférieure d’environ un quart à celle des femelles. Son plumage est assez neutre, brun foncé sur le dessus, avec quelques plumes et marques blanches ou beiges, et brun pâle ou parfois blanc sur le dessous.

L’aigle botté vit le plus souvent dans les bois de feuillus ou de conifères, et quand on l’observe sur une lande, c’est que les arbres sont proches. Il bâtit son aire majoritairement dans les cimes des arbres élevés, et rarement sur des saillies rocheuses. Les couples se constituent pour la vie entière, bien que, en hiver, les individus préfèrent vivre en solitaire.

L’aigle botté est un chasseur habile

Aigle botté Hieraaetus pennatus Booted EagleL’aigle botté se nourrit de proies à sa mesure : petits reptiles (lézards, vipère…), de petits mammifères et d’insectes quand il ne peut pas faire autrement. Malgré sa taille réduite, c’est un chasseur habile et efficace : ses serres sont effilées, puissantes, et son bec crochu ne laisse aucune chance à la proie qu’il saisit.

Sa technique est similaire à celle des autres aigles : il plane en cercle au-dessus de son terrain de chasse, et quand il a repéré un animal, il plonge dessus, les serres en avant.

Son habileté est telle que des peuples d’Asie Centrale (tatares, Cosaques…) le dressaient à la chasse au lièvre ou au renard.


Menaces et protection de l’aigle botté

aigle-botte-rapaces-especeL’aigle botté n’est pas parmi les espèces les plus menacées en Europe, où les effectifs sont relativement stables. Aussi n’est-il pas placé dans la liste des priorités de protection. Cependant, la déforestation pour acquérir de nouvelles terres agricoles bouleverse son habitat qui se réduit.

Comme tous les rapaces, l’aigle botté est aussi victime de collisions avec les lignes à haute tension, et, dans une moindre mesure, avec les véhicules. Mais ce qui met le plus l’espèce en péril, c’est l’épandage de différents produits pesticides par l’agriculture.

Mediaffiliation