Le bouvreuil pivoine

Au jardin, le bouvreuil peut passer inaperçu car il se cache dans les feuillages épais. Même si on le dérange, on ne remarquera souvent que son croupion blanc. Les arboriculteurs craignent la présence des bouvreuils dans leurs vergers car ces oiseaux mangent les bourgeons des arbres fruitiers. Les dommages sur les fruits eux-mêmes et sur les pois sont faibles. En hiver, les bouvreuils prennent surtout des graines ou, à défaut, des bourgeons pourtant peu nourrissants.

À la fin de l’hiver, les bandes de bouvreuils envahissent jardins et vergers, où ils décortiquent méthodiquement les bourgeons des arbres fruitiers, pêchers et pruniers. Au bout de quelques heures, leur forfait terminé, les bouvreuils, après avoir frotté contre les branches leur gros bec conique pour le nettoyer de la gomme des bourgeons, se reposent avant de s’envoler vers d’autres pillages. Tout au long de ces pérégrinations, ils ne cessent de pousser des sifflements doux et mélancoliques.

C’est le profil typique de leur bec, combiné à leur silhouette ventrue qui les a fait nommer bouvreuils, « petits bœufs ». Leurs mœurs sont bien différentes de celles des autres passereaux, et beaucoup d’ornithologues pensent que leurs couples sont stables, car on rencontre généralement les bouvreuils deux par deux, mâle et femelle, hiver comme été.

Le mâle est doté d’un somptueux plumage, qu’il met en valeur au cours de la parade nuptiale. Gonflant la poitrine, il laisse pendre ses ailes et pour montrer le dessin contrasté de son croupion et se balance en se dandinant. Le couple s’installe en général dans une endroit frais – un vallon humide, par exemple.

Le chant est un gazouillis très doux. Les cris mélancoliques - diou diou -, assez fréquents, s'entendent même quand les oiseaux sont cachés.
Le bouvreuil apprécie les graines de frêne, bouleau, rumex, ortie et ronce, mais mange aussi les bourgeons des arbres cultivés ou sauvages. Les jeunes reçoivent des insectes.
À la différence de la plupart des oiseaux des jardins, les bouvreuils restent en couple toute l'année.

Au printemps, c'est le mâle qui choisit le site du nid. Il conduit la femelle aux endroits favorables dans une haie dense ou un conifère, mais c'est elle qui construit le nid avec des brindilles et des radicelles.

Mediaffiliation