Les colombes, oiseaux emblématiques de la paix!

Synonyme de paix ou de pureté, la colombe occupe une place importante dans l’imagerie populaire ainsi que dans la littérature. Cet oiseau facile et remarquable est cependant peu prisé des éleveurs d’oiseaux et certaines espèces tendent à se raréfier en raison des interdictions d’importation et du faible nombre de sujets produits en élevage. Une petite étude de leur mode de vie va nous permettre de mieux nous familiariser avec elles.

Qu’est-ce qu’une colombe ?

La colombe n’est pas une espèce ou une race d’oiseau en elle-même et regroupe en réalité deux notions différentes en langage courant :

  • pour les zoologistes, il s’agit simplement de plusieurs columbidés dont la particularité est de présenter une taille inférieure à celle d’un pigeon ce qui permet tout de même un recensement de 310 espèces.
  • dans l’acception populaire, les colombes sont également des columbidés mais dont le point commun est la blancheur du plumage : les colombes sont alors aussi bien des tourterelles que des pigeons albinos.

Oiseaux d’une taille n’excédant jamais 25 à 30 cm, les colombes possèdent une tête de petite taille, un bec et des pattes courtes qui contrastent avec des ailes bien développées et musclées leur permettant de parcourir de grandes distances de vol.

colombe

Où habitent les colombes ?

On trouve des colombes presque partout et elles peuvent s’adapter aussi bien aux forêts les plus touffues qu’aux paysages les plus désertiques. Le climat leur importe peu également et elles vont se répartir des régions tempérées, voire froides, aux zones tropicales du globe. Vous apercevrez également aussi bien des colombes en ville, perchées sur les toits ou les fils électriques, que dans les bosquets de nos campagnes.

Un seul facteur constitue une contrainte dans la présence ou l’absence des colombes à tel ou tel endroit : une nourriture abondante car les colombes sont des oiseaux gloutons.

En captivité, la colombe se contente difficilement d’un espace restreint. La cage ne leur est donc pas adaptée et seules des volières de taille suffisante leur permettront de se reproduire. Oiseau paisible, la colombe partage volontiers son territoire avec d’autres oiseaux et il est simplement recommandé de ne pas placer au même endroit plusieurs couples de la même espèce de colombes sous peine de générer des courses-poursuites destructrices de nids.

Leur alimentation

Les colombes sont des oiseaux peu difficiles vis-à-vis de leur alimentation et si leur régime préféré est constitué de graines, les colombes peuvent également se nourrir de baies, voire de fruits de petite taille.

Il existe également dans le commerce des pâtées spécialement formulées pour les colombes et qui conviennent parfaitement à leur alimentation en période de reproduction.

La présence d’eau fraîche est un élément très important car les colombes boivent beaucoup et l’eau souillée est une cause de mortalité fréquente des sujets les plus jeunes.

Cycle de vie de cet oiseau prolifique

Les colombes sont à l’état naturel plus grégaires que solitaires et elles aiment à se rassembler par petits groupes. C’est une des raisons pour lesquelles il ne faudra pas hésiter à les mélanger à d’autres espèces d’oiseaux dans vos volières.

La maturité sexuelle survient aux alentours de l’âge d’un an et la reproduction est précédée d’une longue parade exécutée par le mâle. Les 2 œufs pondus par la femelle sont couvés durant une période de 14 jours dans un nid confectionné de manière très fruste. Les colombes sont de mauvais bâtisseurs de nids et en élevage il est préférable de les inciter à construire leur nid à l’intérieur de petits paniers accrochés à la volière, sous peine de voir quelques œufs chuter au sol en passant à travers les brindilles mal assemblées du nid.

Il n’existe pas de période de reproduction privilégiée au cours de l’année ce qui explique la prolificité des colombes qui peuvent ainsi engendrer une descendance de 12 rejetons par an . « Dopés » au lait de jabot des 2 parents, les petits connaissent une croissance spectaculaire et deviennent totalement autonomes dès l’âge de 1 mois.

Les colombes ont une espérance de vie qui dans de bonnes conditions d’entretien peut atteindre 20 ou 25 ans.

Vous l’aurez compris, la colombe est un oiseau cosmopolite, attachant et facile à élever. Souhaitons la voir encore longtemps dans nos parcs et nos volières !
Mediaffiliation

Une réponse

Laisser un commentaire