Oiseaux migrateurs, les hirondelles sont des oiseaux familiers

Les hirondelles, petits oiseaux migrateurs,  ne pèsent pas plus de 20 grammes chacune.

Pourtant, ces oiseaux migrateurs dotés d’un sens de l’orientation hors du commun n’hésitent pas à parcourir plus de 10 000 kilomètres chaque année pour échapper à la saison froide, leur « morte-saison ».

Elles se regroupent en masse au-dessus des villes et villages pour entreprendre leur grande migration dès l’automne. Hirondelles de fenêtres, rustiques, de rivages ou de rochers, quel instinct les pousse à entreprendre ce périlleux voyage ?

À la recherche d’un environnement climatique favorable

Les températures d’automne et d’hiver ne conviennent plus à ces oiseaux annonciateurs du printemps, de renouveau et de soleil. Dès septembre, l’Europe est délaissée pour rejoindre, à une distance de 200 km par jour (sans intempéries), les pays chauds d’Afrique.

hirondelles-migrateurs-oiseaux

Les hirondelles de France choisissent principalement le Gabon, le Congo, le Centre Afrique, alors que les oiseaux migrateurs d’Angleterre et des pays de l’Est s’orientent vers l’Afrique du Sud.

Dès la fin de septembre, lorsque les réserves de graisse sont suffisantes, elles se préparent pour le grand départ, direction l’Afrique et surtout l’immense désert saharien. Grande épopée durant laquelle beaucoup d’individus y laisseront leurs plumes !

Un régime alimentaire spécifique pour ses oiseaux migrateurs

Ces oiseaux migrateurs ont besoin d’insectes volants, dont ils se nourrissent en plein vol, c’est leur modèle alimentaire. Or, en Hiver, les insectes disparaissent à cause du froid. Par bonheur pour les hirondelles, l’Afrique en regorge, même à cette période de l’année où il y fait très chaud.Cette abondance d’insectes leur permet de reprendre des forces et de muer.

migrateurs-oiseaux-hirondellesLeur plumage se renouvelle entièrement et leur masse musculaire se renforce. Cependant, les hirondelles ne se reproduiront pas là-bas.

En effet, la concurrence y est rude pour faire son nid, car il existe déjà des dizaines d’espèces d’hirondelles en Afrique, sans compter les autres oiseaux migrateurs.

 À la fin du mois de janvier, ces oiseaux migrateurs décident de revenir sous nos latitudes, en laissant derrière eux toute cette nourriture à disposition. C’est sous nos cieux que les hirondelles choisissent de pondre, exactement sur leur lieu de naissance.

Et la douceur hivernale que nous connaissons depuis quelques années les inciterait à entreprendre leur périple migratoire de plus en plus tard.

Mediaffiliation

4 Commentaires

    • Chantal
    • Chantal

Laisser un commentaire